Comité stéphanois

Le blog du comité stéphanois a maintenant cessé ses activités depuis mai 2013.

26 octobre 2013

La Résistance au Christianisme

La résistance au christianisme (1993)La Résistance au Christianisme, Les hérésies des origines au XVIIIe siècle, de Raoul Vaneigem, 1993.

Extrait n°1 : Une rumeur veut que ces nicolaïtes, du nom de l'évêque Nicolas gouvernant leur communauté, aient fait l'objet de polémiques dont le texte grec de l'Apocalypse attribuée à Jean porte témoignage. Si l'on se souvient que le même nom de Jean revêt un évangile originellement tiré d'un midrash naassène, il n'est pas improbable qu'à l'original juif de l'Apocalypse se soit ajouté, à la din du Ier siècle - alors que s'affrontent à Éphèse, à Antioche, à Pergame, à Alexandrie, à Corinthe, des philosophes judéo-chrétiens comme Cérinthe, Satornil et les partisans de Saül/Paul -, un programme de réunification esséno-chrétienne excluant le vieux naasénisme. Le texte de l'Apocalypse attaque nommément (2, 6 et 15-16) les nicolaïtes influents à Éphèse et à Pergame, où ils semblent s'efforcer de concilier naasénisme et essénisme.

Extrait n°2 : Écrite vers quinze ou seize ans, l'oeuvre de celui que Jacques Lacarrière qualifie de Rimbaud gnostique relie l'égalité sociale au libre exercice des désirs. Sa critique de la propriété outrepasse la conception rousseauiste, et il faut attendre Fourier et la radicalité de l'anarchie individuelle, avec son principe : "Ne nous groupons que par affinités", pour que ressurgisse en écho le génie précoce d'Épiphane de Céphalonie.

Extrait n°3 : Le mouvement cathare, tel qu'il se propage en Italie du Nord, en Provence, dans la région rhénane, en Flandre et en Champagne, procède, à l'origine, des missions bogomiles. Les chasseurs d'hérétiques ne s'y trompent pas qui les appellent "bougres", c'est-à-dire Bulgares (la Chanson de la croisade, v. 18, nomme les albigeois "cels de Bulgaria"). Leur désignation par le terme "cathare", du grec catharos, "pur", donnera l'allemand Ketzer, "hérétique". La Flandre les connaît au début sous le nom de "piffles" et la Gaule les appelle "tisserands", par référence à une corporation prompte à s'insurger contre les tyrannies et à répandre les idées de liberté.

Extrait n°4 : Poussé par la famine, Dolcino provoquant l'ennemi à la bataille se jeta dans un affrontement hasardeux dont il sortit vainqueur, capturant des prisonniers qu'il échangea contre des vivres. Alors, Clément V, multipliant les bulles de croisade, les promesses de détaxation et les avantages de tous ordres, obtint des renforts militaires de Lombardie, du Piémont, du comte de Savoie. Au blocus s'ajoutèrent les machines de siège et des armées de mercenaires expérimentés. Rédigeant à l'époque sa Divine Comédie, Dante Alighieri ne dissimule pas les sympathies que suscite en lui la guerilla de Dolcino. Il le met en garde contre une tactique de repli où le climat jouera contre lui et le dépouillera des avantages que lui avait assurés la mobilité de ses troupes aguerries et bien nourries.

Extrait n°5 : Où la politique avait condamné Dolcino, les spirituels et Savonarole, elle sauve Luther et son mouvement, elle le porte au pouvoir en vertu de cette force qui, sous les dehors de la religion et des idéologies, commence à apparaître au grand jour comme le véritable mode de gouvernement des hommes : l'économie. Luther et Calvin entérinent les décrets obscurs de la libre entreprise jusque dans l'écrasement du communalisme paysan et dans la condamnation de ce libre-esprit si résolument inconciliable avec l'emprise économique exercée sur la vie des hommes.

Posté par PhilibertdePisan à 21:50 - Livres - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
 
Anti-Terrorisme
Manifestations Monde en lutte Nos positions Soutien Tags cuisine Chants révolutionnaires Liens
« septembre 2019 
dimlunmarmerjeuvensam
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30      
Flux RSS des messages
Flux RSS des commentaires